La forcedu développement durable
Retour au programme

1. Gestion des déchets

Analyser les bénéfices financiers que pourraient retirer directement les Brainois d’un passage en intercommunale de gestion des déchets, et éventuellement à la poubelle au poids, tout en maintenant l’emploi actuel du service dédié à la ville.

– Faire de Braine-le-Comte une commune “zéro déchet et eco-friendly”, en partenariat avec les initiatives citoyennes en place sur l’entité :

  • Via la création d’un label “Zéro déchet friendly” pour les Commerçants brainois qui le souhaitent ;
  • Via la suppression complète des gobelets à usage unique lors des événements organisés ou soutenus par la ville ;
  • Via une campagne « coup de poing » de sensibilisation au tri des déchets.

– Créer des composts publics, en partenariat avec les guides composteurs formés dans notre ville. Pour en assurer une utilisation efficace, augmenter le nombre de guides composteurs afin de créer le rôle de “guide composteur de quartier”, ce qui permettrait également de renforcer les liens de voisinage.

– Installer des zones de composts obligatoires au sein des nouveaux lotissements et des points de collectes centralisés dans les lotissements ou quartiers inaccessibles.

– Renforcer les SAC (sanctions administratives communales) en favorisant le recours aux prestations citoyennes.

 

2. Energie

Création d’un service et formation d’un responsable Énergie au sein de l’administration communale. Celui-ci devra, entre autres :

  • Réaliser un cadastre énergétique des bâtiments communaux et des logements publics et planifier de façon pluriannuelle les investissements à réaliser en vue d’économie d’énergie.
  • Rechercher des primes pour aider au financement de ces investissements.
  • Former des guides auditeurs énergie, qui pourront aider les citoyens qui le souhaitent à diminuer leur consommation d’énergie.
  • Dans le même objectif de durabilité, utiliser uniquement des produits d’entretien écologiques dans les bâtiments communaux et renouveler, le cas échéant, les fournitures des services communaux suivant une charte de durabilité.

– Favoriser la fourniture d’énergie verte pour les bâtiments communaux, dans le respect des procédures de marchés publics.

Remplacer de façon progressive l’éclairage public par des luminaires moins énergivores en collaboration avec Ores.

3. Biodiversité

– Mettre en place une végétalisation progressive des toitures des bâtiments communaux, là où c’est réalisable. Dans le même objectif de biodiversité, adapter les prescriptions urbanistiques des nouveaux lotissements afin d’y inclure la végétalisation des toitures.

– Dans les parcs et espaces verts appartenant à la commune :

  • Installer des hôtels à insectes, en collaboration avec les écoles de l’entité ;
  • Intégrer des prés fleuris, afin de diminuer la tonte et favoriser la biodiversité ;
  • Organiser une gestion différenciée de l’entretien des espaces verts de l’entité.

4. Education au développement durable

– Dans les écoles de l’entité, et en partenariat avec les associations citoyennes spécialisées dans ce domaine, permettre aux élèves d’aider à l’entretien des ruches, afin de conscientiser à l’importance des abeilles pour promouvoir la biodiversité.

– Systématiser l’obtention du brevet vélo.

– Organiser une réflexion globale, dans l’ensemble des établissements scolaires de l’entité, sur l’offre alimentaire proposée aux élèves, ainsi que dans toutes les cuisines de collectivité de la commune.

– Proposer aux agriculteurs locaux et aux associations de l’entité proposant des produits issus de potagers collectifs, des partenariats avec les cuisines de collectivité de la commune (écoles, maison de repos, crèches,…), afin de valoriser le circuit-court et la nourriture saine et bio. Dans le même objectif, promouvoir la mise à la carte de plats diététiques et issus du commerce local dans l’Horeca brainois par la création d’un label communal.

– Créer des eco-teams dans les écoles. Celles-ci pourraient, notamment, en partenariat avec le responsable énergie communal, réaliser un cadastre énergétique de leur bâtiment et en faire état auprès du Conseil communal des enfants.

– Concevoir un plan pluriannuel pour implémenter le développement durable dans les écoles.

5. Mobilité douce

– Réévaluer le Plan Communal de Mobilité au vu des projets d’aménagement des voiries en cours.

Favoriser la mobilité douce des travailleurs communaux, en instaurant la prime pour vélo et la prime pour vélo électrique, mais aussi pour tous les travailleurs du centre-ville en installant des parkings à vélos à différents endroits du centre-ville.

Inclure systématiquement une analyse des dangers et une sécurisation des usagers faibles lors de la rénovation d’une voirie communale.

– Favoriser les pistes cyclables en site propre quand c’est possible.

– Réaliser une piste cyclable en site propre reliant le lieu-dit “Chez Torine” au village d’Henripont.

Réouvrir les “sentiers perdus” pour relier certains quartiers entre eux.

– Installer des bornes de recharge pour véhicules électriques dans le centre-ville, devant les gares de l’entité mais aussi au niveau du Plan Incliné de Ronquières.

La forcede l'épanouissement
social
La forcedu développement
durable